Après deux jours d’exposition Salle Rossini, nous avons dispersé, Mardi 17 octobre, la deuxième partie de la Collection Bernasconi avec un succès au-delà de nos attentes. Collectionneurs privés en salle, au téléphone et sur internet étaient au rendez-vous, nous avons adjugé la totalité des marines de l’artiste Giorgio Belloni et la presque totalité des tableaux de Mosé Bianchi, qui ont dépassé leur estimation initiale.  Notamment on cite la Scène de rue la nuit avec fiacres, estimée 2000 € et qui a trouvé preneur à 11740 € ; encore, du même artiste, Le tramway, adjugé 7911 € triplant son estimation haute. De même pour les œuvres de Belloni, dont Mer calme et rocher le soir, (10,3 x 22,8 cm) parti à 1404 € doublant son estimation haute.


                                                                                         


MOSE BIANCHI (1840-1904)
Scène de rue la nuit avec fiacres
Huile sur panneau

 

                                                                   


GIORGIO BELLONI (1861-1944)
Mer calme et rocher le soir
Huile sur panneau



La deuxième partie de la vente, dédiée aux sculptures de Lucien Gibert et à l’art moderne, spécialement tableaux russes et peintres d’Asie, s’est déroulée dans le même esprit. Mylius de Georges Mathieu, superbe huile sur toile de 1967 a vu le marteau tomber à 100 000 euros ; la composition abstraite de Gino Severini a quant à elle été adjugée dans son estimation à 20 000 €.  Théâtre de nuit de Georges de Pogedaieff trouvait preneur au téléphone à 28 000 € ;  les dessins de Natalia Gontcharova  ont eu une forte participation au téléphone et sur internet et sont tous partis respectant leur estimation ; La hutte de Baba yaga de Nicolaj Roerich a été adjugée à 25 520€ à un collectionneur étranger. La partie asiatique a elle aussi eu beaucoup de succès : la Scène d’opéra chinois, par Lin Fengmian est partie rejoindre une collection privée pour 23 000 €,  ainsi que, Rituel animiste de Vu Cao Dam qui après une bataille d’enchères entre la salle et le téléphone est parti à 42 100 € triplant ainsi son estimation haute. A retenir également : la grande pièce de Lucien Gibert, Le rêve, qui a remporté une belle enchère de 7911 € ; la sculpture Homme au violoncelle de Jan et Joël Martel, qui est augmenté jusqu’à doubler son estimation, soit 3190 €.
 

 

GEORGES MATHIEU
(1921-2012)
 Mylius, 1967
 Huile sur toile





VU CAO DAM (1908-2000)
Rituel animiste, vers 1930
Encre et gouache sur soie